Master Brand

Les signes qui pourraient indiquer une infestation parasitaire chez votre chien

Partagez
Intro Text
Une des façons de protéger votre chien est de détecter ces signes subtils d’infestation, associés à un comportement étrange de votre chien, avant que cela n’empire. Voici huit symptômes suspects chez les chiens actifs, les causes et que faire si vous les remarquez.
Contenu
Image
Les signes qui pourraient indiquer une infestation parasitaire

Qu’ils se trouvent dans le jardin à la poursuite d’un écureuil effronté ou qu’ils parcourent des kilomètres sur un sentier en pleine nature, les chiens actifs aspirent à l’aventure. Il suffit d’observer leur excitation lorsqu’ils aperçoivent un écureuil pour savoir que s’amuser à l’extérieur est l’un des plus grands plaisirs du meilleur ami de l’homme. Afin de lui permettre de découvrir le meilleur de ce que la nature a à lui offrir, il est important de protéger votre chien contre les parasites tels que les puces, les tiques ou les vers.

Le chien qui tousse

La toux chez le chien peut se déclencher pour diverses raisons. Parmi les causes non-infectieuses d’un chien qui tousse, citons les maladies cardiaques, le cancer, la bronchite, les allergies et la pneumonie. Les causes infectieuses de la toux chez le chien comprennent les bactéries et les maladies virales, telles que la toux de chenil, la maladie de Carré, une pneumonie due à la grippe, des affections parasitaires telles que la dirofilariose et la bronchite vermineuse, ainsi que les maladies fongiques. Certaines causes infectieuses peuvent être transmises directement de chien à chien, tandis que d’autres sont transmises par d’autres voies et ne sont pas directement contagieuses pour les autres chiens.

La dirofilariose est une cause parasitaire courante qui se transmet par les moustiques et qui engendre notamment une toux.

Heureusement, de nombreuses causes infectieuses d’un chien qui tousse peuvent être évitées. Des vaccins efficaces réduisent la probabilité que votre chien contracte la maladie de Carré, la grippe et la toux de chenil. La dirofilariose, la bronchite vermineuse et les vers intestinaux, quant à eux, peuvent être évités grâce à l’administration d’un vermifuge à large spectre. Demandez conseil à votre vétérinaire qui vous prescrira un traitement adapté. Si vous constatez que votre chien tousse depuis plus de 24 heures, qu’il est léthargique ou qu’il a les gencives pâles, prenez immédiatement rendez-vous avec votre vétérinaire pour faire contrôler la santé de votre chien.

Le chien qui se gratte ou le chien qui se lèche tout le temps

Un grattage ou un léchage excessif est toujours suspect. Les chiens se grattent ou se lèchent tout le temps pour une raison : ils souffrent de démangeaisons. Même si beaucoup de raisons peuvent être à l’origine de démangeaisons, les puces sont la principale raison pour laquelle les chiens se grattent.

Certains chiens sont sensibles aux morsures de puces qui engendrent une réaction allergique (appelée dermatite par allergie aux piqûres de puces ou DAPP) et qui peuvent les pousser à se gratter jusqu’au sang. Parmi les autres causes possibles de grattage excessif, citons : les allergies saisonnières, les acariens, les dermatites à levures et les infections bactériennes. En outre, une sensibilité à certains aliments peut également causer des égratignures, des démangeaisons ou une perte de poils.

Si votre chien se lèche tout le temps ou se gratte plus que d’habitude, emmenez-le chez le vétérinaire. Un vétérinaire effectuera un examen et pourra recommander des tests et des traitements cutanés. Si des puces sont détectées, votre vétérinaire pourra ainsi vous recommander un produit adapté. En utilisant un médicament, à efficacité mensuelle par exemple, contre les tiques et les puces, vous pourrez remplir deux objectifs simultanément : tuer les puces adultes et traiter les infestations de puces. Certains médicaments permettent également de contrôler les infestations de tiques.

Le chien qui se secoue la tête
Image
 Le chien qui se secoue la tête
Le chien qui se secoue la tête

Parmi les comportements étranges du chien, si ce dernier secoue sa tête, c’est que quelque chose se trouve dans son oreille ou que celle-ci est infectée, le démange ou est douloureuse. Par exemple, lorsque votre chien se roule dans l’herbe ou s’amuse dans les champs, des épis de graminées appelés « épillets » peuvent se loger dans ses oreilles. Les oreilles du chien peuvent également être infectées par des acariens, des levures (champignons) ou des bactéries.

Si votre chien secoue la tête, c’est le signe suspect que quelque chose ne va pas avec une de ses oreilles ou les deux. S’il continue de secouer sa tête après une journée, ou s’il secoue sa tête violemment sans s’arrêter, consultez un vétérinaire pour identifier les causes de ce comportement inhabituel de votre chien.

Les selles molles ou la diarrhée du chien

Le chien peut expérimenter et ingérer toutes sortes de choses peu recommandables, entraînant une inflammation gastro-intestinale, une infection, des vomissements ou de la diarrhée. De nombreuses causes peuvent être à l’origine de douleurs abdominales et de selles molles : des parasites intestinaux, une inflammation gastro-intestinale, une pancréatite, mais également si le chien change de régime alimentaire, chasse ou fait les poubelles. 

Si vous constatez une diarrhée chez votre chien ou des selles molles sévères et sanglantes accompagnées de vomissements durant plus de 24 heures, contactez votre vétérinaire.

Si vous remarquez dans les selles de votre chien quelque chose de suspect pouvant ressembler à des grains de riz ou des spaghettis, cela peut être un signe d’infestation parasitaire intestinale. Demandez à votre vétérinaire de vous prescrire un médicament de protection contre les parasites à large spectre, afin de traiter et contrôler les infestations d’ankylostomes, d’ascarides, de trichures et de vers plats adultes, tout en prévenant la dirofilariose ou encore l’angiostrongylose.

Des protubérances et des bosses sur la peau peuvent être le signe d’abcès infectés, de tumeurs, de parasites ou encore de verrues, pour ne nommer que quelques exemples. Il est également très courant que les propriétaires amènent leur chien chez le vétérinaire pour faire examiner une nouvelle « bosse » et qu’il s’agisse en réalité d’une tique gorgée de sang.

Les abcès sont généralement le résultat de morsures infectées. Ils apparaissent enflés, remplis de liquide, chauds au toucher et peuvent être douloureux ou contenir du pus. Si votre chien a une tumeur, gardez à l’esprit que certaines peuvent être bénignes et ne nécessitent pas de traitement, tandis que d’autre doivent être retirées aussi rapidement que possible. Si votre chien a une verrue, elle apparaîtra ferme et plate, et il peut également y en avoir plusieurs. Toute protubérance ou bosse constatée doit être portée à l’attention de votre vétérinaire aussi vite que possible.

Le signe du traîneau chez le chien

Voici un autre comportement étrange chez le chien : lorsque celui-ci traîne son derrière sur le sol parce qu’il souffre de démangeaisons. Un derrière qui démange est souvent causé par une irritation ou une infection des glandes anales, lorsqu’une ou les deux glandes situées à l’intérieur de l’anus sont irritées ou trop pleines.

Le signe du traîneau chez le chien peut également être causé par la présence d’un parasite intestinal : le Dipylidium caninum. Certains chiens infestés perdront des segments blancs dans leurs selles. Certains segments de ce parasite interne ressemblent à des grains de riz qui adhérent souvent à l’anus ou aux poils situés autour de l’anus, tandis que d’autres types de parasites sont invisibles à l’œil nu.

Le Dipylidium caninum, le plus courant des vers plats, est transmis par les puces. Ainsi, si votre chien est infesté, il est tout à fait probable qu’il ait également des puces. Les puces ne sont cependant pas la seule source de parasites. Les chiens peuvent également se contaminer par d’autres vers plats par le biais de rongeurs, d’autres petits mammifères, d’animaux sauvages ou par de la viande crue.

Si votre chien traîne son derrière, rendez visite à un vétérinaire qui vérifiera si les glandes anales doivent être soignées ou si un vermifuge à large spectre et un contrôle des puces sont nécessaires.

La fatigue chez le chien
Image
la fatigue chez le chien
La fatigue chez le chien

Si votre chien, habituellement énergique, est léthargique, il peut s’agir d’un signe suspect. Les chiens peuvent se montrer léthargiques lorsqu’ils ont trop chaud ou s’ils ont trop joué ou couru. Dans ce cas, ce type de léthargie se résout généralement d’elle-même.

Une grande fatigue chez le chien peut également être causée par une douleur, des problèmes hormonaux, une maladie du foie, une maladie cardiaque, une maladie rénale, des troubles cérébraux ou nerveux et bien d’autres choses encore.

Si vous remarquez que l’énergie de votre chien est inférieure à la normale pendant plus d’une journée, prenez rendez-vous avec votre vétérinaire.

La perte de poids chez le chien

Une perte de poids se produit lorsqu’un chien ne mange pas suffisamment, n’absorbe pas les calories de l’intestin en raison de parasites ou de maladies gastro-intestinales, ou en perd trop en raison de la présence de parasites, d’un cancer ou d’autres maladies.

Si vous avez fait un examen chez le vétérinaire, que vous le nourrissez d’une quantité appropriée de nourriture et que votre chien énergique, heureux et en pleine forme continue de perdre du poids, c’est que quelque chose ne va pas.

Si votre chien mange une quantité normale ou supérieure de nourriture et continue à perdre du poids, l’heure est venue de demander l’aide de votre vétérinaire habituel. Il vous posera des questions, procédera à l’examen de votre chien, vous recommandera une analyse des selles, et pourra également vous recommander des analyses complémentaires (analyses de sang ou d’urine par exemple). En fonction des résultats des tests, votre vétérinaire vous recommandera un traitement et/ou une modification de l’alimentation de votre chien.

Les parasites intestinaux font partie des causes les plus courantes de perte de poids chez les jeunes chiens actifs. Certains de ces vers sont même transmissibles à l’homme. Les infestations par un petit nombre de vers peuvent au début passer inaperçues, tandis que les œufs des vers se glissent dans les excréments du chien et contaminent son environnement, entraînant une source d’infestations futures. Heureusement, il est facile de protéger votre chien en utilisant selon la fréquence recommandée par votre vétérinaire un vermifuge antiparasitaire à large spectre.

Le savoir, c’est le pouvoir. En sachant comment surveiller ces symptômes suspects et que faire si vous remarquez ces comportements étranges chez votre chien, vous serez en mesure de prévenir des problèmes de santé ou des douleurs chez votre ami à quatre pattes. Qui sait, vous pourriez même sauver la vie de votre chien.

Partagez